Besoin d'aide ? 04 79 33 31 75 Livraison gratuite à partir de 80 euros d'achats en France métropolitaine Télécharger le bon de commande Télécharger notre catalogue

DMLA : une maladie dégénérative qui handicape votre vue

La Dénégérescence Maculaire Liée à l’Âge ou DMLA est une maladie qui touche généralement les personnes de plus de 50 ans et qui se traduit par un obscurcissement de la vision centrale. Vous voyez une tache sombre apparaître au milieu des choses que vous regardez. Cela empêche de lire, de conduire et même de reconnaître les personnes de votre entourage. Elle peut mener à une perte totale de la vision, mais la recherche avance. 

Aujourd’hui, les scientifiques sont capables de traiter la forme humide de la DMLA, qui reste, malheureusement la première cause de handicap visuel chez les plus de 50 ans. De plus, on compte 25 à 30 % des personnes des 75 ans qui sont désormais concernées par cette maladie. 

Deux formes de DMLA et des signes précurseurs

Cette maladie ne se déclare pas soudainement dans votre vie. Elle s’installe progressivement, vous empêchant de conserver une activité quotidienne classique. Le premier signe qui doit vous mettre à la puce à l’oreille est un inconfort lumineux lors de la lecture ou de l’écriture. Vous avez l’impression de manquer de lumière lors des travaux de détails, cela doit vous questionner. Ensuite, si vous rencontrez des difficultés à percevoir les détails ou bien si vous constatez la déformation des lignes, vous devriez consulter un spécialiste. 

Bien qu’il ne soit pas possible d’empêcher la maladie de s’installer, il est possible de se prémunir et de prendre soin de soi. Plusieurs facteurs de risques peuvent être pris en compte :

– le tabagisme : il augmente fortement la progression de la maladie.
– l’obésité
– l’alimentation non équilibrée
– le manque d’activité physique  

Pour diminuer les risques, vous pouvez donc :

– arrêter de fumer et de boire de l’alcool
– avoir une bonne hygiène de vie
– intégrer des oméga 3 et des acides gras dans votre alimentation
– pratiquer une activité physique adaptée et motivante
– limiter l’exposition de vos yeux à la lumière bleue artificielle (même si scientifiquement, cette recommandation n’est pas encore prouvée, mieux vaut se préserver)

Pour soulager ou aider vos yeux à conserver une activité normale, il existe des lunettes filtrantes qui sont encore à l’étude dans le cadre d’une DMLA progressive.
 

La recherche au service des personnes malvoyantes pour demain

De nombreuses études sont en cours pour aider les personnes malvoyantes à retrouver une autonomie plus ou moins grande. La DMLA est une maladie dont la prise en charge est nécessaire. Pour la forme humide, la thérapie génique est une piste explorée depuis plusieurs années pour aider le corps à produire un anti-VEGF (ce sont des inhibiteurs du facteur de croissance de l’endothélium vasculaire — il s’agit d’un médicament qui cible des cellules dans la rétine de l’œil empêchant la création de nouveaux vaisseaux pouvant limiter la vue).

En parallèle de la thérapie génique, les chercheurs orientent leurs expériences vers de nouvelles cibles thérapeutiques. La technique consiste à développer un pigment qui va aider les cellules épithéliales à fonctionner. Celles-ci sont déficientes quand la personne est atteinte de DMLA.

La science avance pour aider les personnes devenues malvoyantes à cause de cette maladie, et c’est une excellente nouvelle. 

Restez connectés !

Retrouvez l’actualité dédiée aux malvoyants sur notre page Facebook !

Aller sur la page Facebook