Besoin d'aide ? 04 79 33 31 75 Livraison gratuite à partir de 80 euros d'achats en France métropolitaine Télécharger le bon de commande Télécharger notre catalogue
jeux-paralympiques

Zoom sur les jeux paralympiques

Avant de pouvoir admirer les athlètes handicapés réaliser des prouesses sportives, il a fallu de la préparation, et pas uniquement au niveau physique et moral, mais aussi au niveau humain… et ce, pour l’avenir de tous ! Bienvenue au pays du soleil levant pour les jeux paralympiques 2021 

L’engagement du Japon pour l’inclusion

En accueillant les JO et les jeux Paralympiques en 2021, le Japon s’est engagé à travailler les mentalités pour l’inclusion des personnes handicapées dans la société, de la même manière que l’avait fait l’Angleterre. Une commission spéciale a été créée afin de proposer des actions pour faire évoluer la façon dont sont perçus les handicapés, et ce, quel que soit le type de handicap. C’est ainsi que cette commission, aidée par une société allemande engagée depuis plus de 30 ans dans ce combat est intervenue. 

La construction du village olympique a donc débuté en tenant compte des normes pour les personnes handicapées. Les portes sont plus larges, pour laisser passer un fauteuil, les sanitaires sont adaptées, le sol peut conduire des vibrations pour les personnes malentendantes, les lumières sont réglables en intensité pour les personnes malvoyantes, etc. De très nombreuses normes ont été respectées dans ces constructions. De plus, après les jeux, ce village composé de 4 immeubles de plusieurs étages ne sera pas détruits, au contraire ! Les appartements sont parfaitement fonctionnels et seront vendus, au prix du marché et accessibles aux personnes handicapées, mais également aux personnes âgées et aux familles. 

L’objectif est de créer une synergie entre les habitants afin que chacun y trouve se place et puisse vivre dans le respect. Plusieurs magasins sont déjà en cours d’installation… 

La force des jeux pour les personnes malvoyantes

Saviez-vous qu’en France, pendant une semaine avant les jeux olympiques et paralympiques, plus de 3000 écoles se mobilisent pour promouvoir les valeurs du sport et du respect de l’autre tous ensemble ? Plus de 200 athlètes partent à la rencontre des élèves de tous les niveaux, du primaire jusqu’au lycée pour sensibiliser les jeunes, susciter des vocations et répondre aux questions.

Les championnats d’Europe se sont déroulés en avril dernier et ce ne sont pas moins de 41 athlètes handisport qui se sont qualifiés pour participer aux jeux de Tokyo.

D’abord prévus à la fin de l’été 2020, ils ont été reportés d’un an en raison de l’épidémie de coronavirus, comme les Jeux olympiques 2020. Ils se sont tenus à Tokyo du 24 août au 5 septembre 2021, et plus de 4400 athlètes se sont affrontés lors des jeux paralympiques d’été. Au programme, 22 disciplines parmi lesquelles le canoë, la natation, le judo, le tir à l’arc, le tennis de table, l’équitation, la boccia… le badminton et le taekwondo font leur entrée pour la première fois dans l’histoire des jeux paralympiques.

La cérémonie d’ouverture le 24 août était somptueuse et magique. Les Jeux paralympiques ont réuni des athlètes en situation de handicap de tous les pays pour des épreuves handisport. Des athlètes handicapés physiques ou visuels ainsi que les athlètes handicapés mentaux étaient autorisés à participer aux jeux. Ces olympiades sont organisées par le Comité international paralympique, et non pas par le Comité international olympique. Depuis 1988, les jeux paralympiques ont lieu tous les 4 ans quelques jours après les Jeux olympiques, dans la même ville hôte que ces derniers.

La récolte française a été particulièrement intéressante cette année.

Médailles d’or : 11

Médailles d’argent : 15

Médailles de bronze : 28

Total de médailles récoltées aux jeux de Tokyo : 54

La France se hisse donc en 14e position du classement général.

  • Après Tokyo 2021, c’est Paris 2024 !

« En handisport, il y a 3 catégories : les aveugles, les malvoyants avec guide et les malvoyants sans guide. Je fais partie de cette dernière catégorie », annonce le Lyonnais Paul Barbant. Il a déjà fait ses preuves dans sa catégorie, le sprint, où il est désormais champion de France du 400 m. Malvoyant depuis l’âge de 4 ans, rien ne l’arrête. Il s’est donné pour objectif de participer aux jeux paralympiques de 2024 à Paris. Ceux de 2021 sont trop compliqués pour s’y déplacer, mais surtout pour se qualifier, puisqu’il fait d’abord passer le Championnat d’Europe. En effet, les compétitions se déroulent dans d’autres pays européens et la Fédération ne finance pas toujours les déplacements. De plus, de nombreuses compétitions ont été tout simplement annulées en raison de la pandémie…

Pour aider au financement de Paul Barbant, deux étudiants ont décidé de lancer une campagne participative afin que l’athlète puisse avoir les ressources financières pour participer à la saison de qualification pour Paris 2024.

Restez connectés !

Retrouvez l’actualité dédiée aux malvoyants sur notre page Facebook !

Aller sur la page Facebook