Besoin d'aide ? 04 79 33 31 75 Livraison gratuite à partir de 80 euros d'achats en France métropolitaine Télécharger le bon de commande Télécharger notre catalogue

DMLA humide traitement

L’arrivée du Brolucizumab

La DLMA (ou dégénérescence maculaire liée à l’âge), dans sa forme humide, bénéficie d’une nouveauté dans son traitement : des injections Beovu permettraient d’améliorer la situation des personnes malvoyantes.

Cette approbation provient de la FDA* (Food and Drug Administration), aux États-Unis. Elle se fonde sur les données des essais cliniques.

Un traitement possible de la DMLA humide sous la forme d’injections

Un traitement d’injections pour soulager la DMLA humide existe sur le marché. Il donne des résultats intéressants et significatifs. Cependant une nouvelle molécule est apparu. Le brolucizumab aussi connue sous le nom scientifique RTH258 . Celle-ci est en cours de test. Elle serait tout aussi efficace que ses consœurs. Son atout : elle permettrait aux personnes atteintes de réduire le nombre d’injections.
En effet, les molécules actuellement utilisées et disponibles sur le marché sont administrées à des rythmes mensuels. C’est le cas pour Lucentis®, de Novartis, premier anti-VEGF mis sur le marché . Ou toutes les 8 semaines pour Eylea® du laboratoire Bayer.

Les médicaments actuels

Si on se base sur les données issues des deux essais de phase III (étude Harrier et Hawk), après 4 années de traitement, le brolucizumab administré 4 fois par an donne des résultats comparables à d’autres.En termes d’acuité visuelle corrigée, ceux-ci sont comparable à l’Eylea, administré 6 fois par an. Notons que la nouvelle molécule est plutôt bien tolérée. Elle présente des effets indésirables comparables à ceux observés pour l’Eylea®.

Du potentiel et des premiers résultats prévus pour 2020

« Ces résultats démontrent de façon claire et convaincante que la molécule RTH258 a le potentiel de réduire le fardeau des injections. Tout en offrant d’excellents résultats visuels. Nous sommes heureux que RTH258 porte la promesse d’être la prochaine avancée majeure pour les patients atteints de DMLA » .Ces mots déclarés par Vas Narasimhan, nous laisse entrevoir le futur. En effet il est en charge du développement de produits au sein de Novartis. Cette annonce à été faite lors d’une interview pour un magazine scientifique aux USA.

Vers une autorisation de mise sur le marché…

Il poursuit et indique : « Sur la base de ces données solides, nous sommes impatients de travailler avec les organismes de réglementation pour apporter ce traitement pionnier aux patients ».

Il n’est donc pas impossible que cette nouvelle molécule soit autorisée en France en 2021. Cela rendra ainsi un peu moins contraignant le traitement de la DMLA humide. Affaire à suivre !

*source :FDA

crédit photo Femme photo créé par javi_indy – fr.freepik.com>freepik

Restez connectés !

Retrouvez l’actualité dédiée aux malvoyants sur notre page Facebook !

Aller sur la page Facebook