Besoin d'aide ? 04 79 33 31 75 Livraison gratuite à partir de 70 euros d'achats en France métropolitaine Télécharger le bon de commande Télécharger notre catalogue
DMLA-et-régime-méditerranéen

DMLA et régime méditerranéen : comment diminuer le risque de 41 % de perdre la vue ?

Le risque de dégénérescence maculaire liée à l’âge dit DMLA s’accroît lorsqu’on vieillit. Cette maladie entraîne une perte de la vision centrale. Elle touche de nombreuses personnes en France. Comment diminuer le risque de la développer ?

La DMLA : une maladie pernicieuse

La DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) est une maladie récurrente chez les seniors. C’est d’ailleurs l’une des principales causes de cécité en France. Avec l’âge, les personnes perdent progressivement la capacité à discerner les détails des visages, à conduire, à lire et à écrire. La DMLA est une cause majeure de perte de vision chez les 50 ans et plus. Elle touche 1,5 million de Français en 2018. D’ici 2030, ce nombre devrait augmenter de 50 %, pour atteindre 2,2 millions.

Il existe deux types de DMLA : une version sèche et une version humide.
– Le type de DMLA sèche est la plus fréquente. Elle affecte de 80 à 90 % des personnes atteintes de la maladie. Il s’agit de petits dépôts blancs ou jaunâtres, appelés drusen, qui se forment sur la rétine, provoquant sa détérioration avec le temps.
– Dans le cas de DMLA dite humide, les vaisseaux sanguins se développent sous la rétine et fuient.
Bien qu’il existe un traitement efficace pour le type humide, aucun traitement n’est disponible pour la DMLA sèche.

Une mauvaise alimentation pourrait jouer un rôle important dans le développement de la DMLA. Des études sur le sujet sont nécessaires pour clarifier le lien qui existe entre l’alimentation et la DMLA, selon les scientifiques.

Des études scientifiques pour étudier la DMLA

Une étude menée par des chercheurs de l’Université de Bordeaux, et de l’Erasmus University Medical Center des Pays-Bas, a démontré un lien entre alimentation méditerranéenne et DMLA. Cette étude se réfère à 5000 participants qui avaient précédemment pris part à deux études européennes.

L’échantillon initial de l’étude comprenait exactement 4446 adultes. Cette sélection de candidats a été réalisée depuis une étude de Rotterdam qui visait à enquêter sur le risque de maladie chez les personnes de 55 ans et plus. À ce premier échantillon, s’ajoutent 550 adultes français ayant déjà participé à l’étude Alienor, qui évaluait l’association entre les maladies oculaires et les facteurs nutritionnels chez les personnes âgées de 73 ans et plus. Ces deux populations forment l’échantillon de personnes participant à l’étude sur la DMLA qui nous intéresse aujourd’hui.
Leurs résultats montrent que les participants qui suivent scrupuleusement le régime méditerranéen abaissent leur risque de développer une DMLA de 41 %, en comparaison avec ceux qui ne suivaient pas ce régime.

Leurs conclusions démontrent que l’alimentation méditerranéenne doit être suivie de façon globale pour être efficace. En effet, aucun des aspects du régime pris séparément ne semble réduire le risque de maladie de la vue.

Le régime méditerranéen pour prévenir la DMLA ?

Le régime de type méditerranéen se compose principalement de poissons, de légumes, de fruits, de légumineuses, de céréales non raffinées et d’huile d’olive.

De nombreuses études montrent que les nutriments équilibrés et provenant de l’alimentation réduisent le risque de développement d’une DMLA. Un changement de régime alimentaire peut être bénéfique pour tous. Votre médecin peut vous aiguiller et vous conseiller sur ce point.

Restez connectés !

Retrouvez l’actualité dédiée aux malvoyants sur notre page Facebook !

Aller sur la page Facebook